L’ocre ferreuse est un vice caché qui peut provoquer des dégâts considérables.

  • Détérioration de la pompe submersible
  • Obstruction du drain
  • Présence d’humidité dans l’habitation
  • Rémanence d’une odeur de soufre
  • Pollution de l’air liée aux moisissures
  • Ou pire, inondation du sous-sol

L’ocre ferreuse : mieux vaut donc la connaître pour l’éviter…

Qu’est-ce que l’ocre ferreuse ?

L’ ocre ferreuse est un résidu gélatineux orangé qui résulte d’une réaction biochimique liée à la présence dans le sol de fer et/ou de certaines bactéries (les ferro-bactéries). En effet, au contact d’oxygène et d’eau, ceux-ci conduisent à la formation d’une boue visqueuse d’hydroxyde de fer qui va progressivement se fixer aux parois du drain jusqu’à en provoquer l’obstruction. Facile ensuite de s’imaginer les conséquences désastreuses que cela peut engendrer !

Heureusement, même si la grande majorité des sols contiennent du fer, tous ne vont pas favoriser la présence d’ ocre ferreuse. Plusieurs paramètres semblent influence la formation de ce résidu : la profondeur de la nappe phréatique, la concentration en fer, le pH, le type de sol… Si le sol est sablonneux ou silteux, la plus grande vigilance est requise !

Dans le domaine agricole, c’est un problème connu de longue date. Dans le secteur résidentiel, c’est la croissance récente du développement domiciliaire qui a conduit à l’augmentation du nombre de cas concernés : des constructions sont maintenant réalisées dans des zones à risques…

L’ocre ferreuse : les dégâts de ce vice caché

L’ ocre ferreuse s’installe sur les parois intérieures et extérieures des drains et peut finir par les boucher. Le résidu orangé s’accroche aussi aux entrées d’eau de la pompe submersible, ce qui nuit à son fonctionnement. Mais, ce n’est pas tout : elle peut aussi se développer dans le bassin de captation ou dans la conduite de l’égout pluvial et colmater l’enveloppe filtrante du drain.

L’eau, qui ne peut plus s’évacuer normalement, a tendance à s’infiltrer dans la maison par la dalle du sous-sol (quelquefois même jusqu’à l’inonder !). Le taux d’humidité dans le logement augmente et des moisissures apparaissent : l’air vicié peut alors déclencher des problèmes de santé chez les habitants…

Qu’est-ce qui doit nous alerter face à ce vice caché?

Comme il est très difficile d’éliminer l’ ocre ferreuse, le mieux est encore de détecter les signes de sa présence avant l’achat du bien. Même s’il s’agit d’un vice caché, certains indices peuvent nous amener à nous questionner : une odeur de soufre ou des traces d’humidité au sous-sol par exemple.

De même, une petite visite des alentours après une pluie peut permettre d’observer ou non la présence d’eau rougeâtre dans les fossés, dans les rivières ou en surface. Il est également utile de s’informer auprès de la municipalité et du voisinage pour savoir si des cas d’ocre ferreuse ont été rapportés près du terrain concerné.